Français English

LOS ANGELES
(USA)
AREA 51
(NEVADA USA)
MONTRÉAL
(CANADA)
GREENWICH
(UK)
PARIS
(FRANCE)
MOSCOU
(RUSSIE)
SYDNEY
(AUSTRALIE)

LOS ANGELES
(USA)
AREA 51
(NEVADA USA)
NEW-YORK
(USA)
MONTRÉAL
(CANADA)
GREENWICH
(UK)
PARIS
(FRANCE)
MOSCOU
(RUSSIE)
SYDNEY
(AUSTRALIE)

....................................................................................................................ATTENTION :  Nouveau texte à venir !!!..................................................................................

Encouragez-les

Sondage

Avez-vous déjà vu un OVNI ?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote:

antares300x300

DERNIÈRES MINUTES

Voici une étonnante nouvelle qui circule depuis ce vendredi 28 octobre 2022 via TWITTER.  Est-ce VRAI, est-ce FAUX ?  Nous vous laissons en juger...

MARS Echo de la Boucle NASA Vie extraterrestre vend 28 oct 2022

La NASA annonce les membres de l'équipe

d'étude des phénomènes aériens non identifiés (PAN) OVNI

Lundi 24 Octobre 2022

Logo de la NASA - Archives de ROA -

Source texte original :  https://www.nasa.gov/feature/nasa-announces-unidentified-aerial-phenomena-study-team-members/ 

Lundi 24 octobre 2022, un grand jour pour l'ufologie mondiale (la recherche et les chercheurs de tous niveaux), car cette journée va très certainement entrer dans l'HISTOIRE, ENFIN !, puisque la NASA va sélectionné 16 personnes pour faire partie de son équipe d'étude indépendante (Ça ?  Ben ça reste à voir !!! NDLR) sur les phénomènes aériens non identifiés (PAN-OVNI).  Les observations d'événements dans le ciel qui ne peuvent être identifiés comme des aéronefs ou des phénomènes naturels connus sont classées comme des PAN-OVNI.  L'étude indépendante débute donc en ce lundi 24 octobre.  Au cours des neuf mois que durera l'étude indépendante, l'équipe jettera les bases d'une future étude sur la nature des PAN-OVNI pour la NASA et d'autres organisations.  Pour ce faire, l'équipe identifiera comment les données recueillies par les entités gouvernementales civiles, les données commerciales et les données provenant d'autres sources peuvent potentiellement être analysées pour faire la lumière sur les PAN-OVNI.  Elle recommandera ensuite une feuille de route pour l'analyse potentielle des données PAN-OVNI par la NASA à l'avenir.  L'étude se concentrera uniquement sur les données non classifiéesUn rapport complet contenant les conclusions de l'équipe sera rendu public à la mi-2023.


« L'exploration de l'inconnu dans l'espace et l'atmosphère est au cœur de ce que nous sommes à la NASA », a déclaré Thomas ZURBUCHEN, administrateur associé du Science Mission Directorate au siège de la NASA à Washington.  « La compréhension des données dont nous disposons autour des phénomènes aériens non identifiés est essentielle pour nous aider à tirer des conclusions scientifiques sur ce qui se passe dans nos cieux.  Les données sont le langage des scientifiques et rendent l'inexplicable, explicable ».


Les phénomènes aériens non identifiés présentent un intérêt tant pour la sécurité nationale que pour la sûreté aérienne et l'étude s'aligne sur l'un des objectifs de la NASA, qui est d'assurer la sécurité des avions.  Sans accès à un vaste ensemble de données, il est presque impossible de vérifier ou d'expliquer une observation. L'étude vise donc à informer la NASA des données qui pourraient être recueillies à l'avenir pour discerner scientifiquement la nature des PAN-OVNI.  Le responsable de la NASA chargé d'orchestrer l'étude est Daniel EVANS, administrateur adjoint délégué à la recherche au Science Mission Directorate de la NASA.  Comme annoncé précédemment, l'équipe d'étude indépendante est présidée par David SPERGEL, président de la Simons Foundation.


« La NASA a réuni certains des plus grands scientifiques du monde, des praticiens des données et de l'intelligence artificielle, des experts en sécurité aérospatiale, tous avec une charge spécifique, qui est de nous dire comment appliquer toute l'attention de la science et des données aux PAN-OVNI », a déclaré EVANS.  « Les conclusions seront rendues publiques en lien avec les principes de transparence, d'ouverture et d'intégrité scientifique de la NASA ».
 

VOICI LES NOMS DES 16 MEMBRES CONSTITUANT L'ÉQUIPE DE LA NASA CHARGÉS DE L'ÉTUDE SUR LES PAN (UAP) ou OVNI :

- DavDAVID SPERGELid SPERGEL a été choisi pour présider l'étude indépendante de la NASA sur les phénomènes aériens non identifiés.  Il est le président de la Simons Foundation, où il a été le directeur fondateur du Flatiron Institute for Computational Astrophysics.  Ses intérêts vont de la recherche de planètes et d'étoiles proches jusqu’aux confins de l'univers.  Il a mesuré l'âge, la forme et la composition de l'univers et a joué un rôle clé dans l'établissement du modèle standard de la cosmologie.  Titulaire d'une bourse MACARTHUR « Genius », M. SPERGEL a été cité plus de 100 000 fois dans des publications.

 

BEREA Anamaria NASA UAP PAN- Anamaria BEREA est professeur associé de sciences informatiques et de données à l'université George MASON de Fairfax, en Virginie.  Elle est affiliée à l'Institut SETI à Mountain View, en Californie, et chercheuse au Blue Marble Space Institute of Science à Seattle.  Ses recherches portent sur l'émergence de la communication dans les systèmes vivants complexes et sur les applications de la science des données en astrobiologie, pour la science des biosignatures et des technosignatures.  Elle utilise un large éventail de méthodes computationnelles pour découvrir des modèles fondamentaux dans les données.

BIANCO Frederica NASA UAP PAN- Federica BIANCO est professeure à l'université du Delaware, au département de physique et d'astrophysique et à la Biden School of Public Policy and Administration, et scientifique principale au Multi-city Urban Observatory.  C'est une scientifique pluridisciplinaire qui s'attache à utiliser la science des données pour étudier l'univers et trouver des solutions aux problèmes urbains sur terre.  Elle est scientifique adjointe du projet de l'observatoire Vera C. RUBIN qui, en 2023, lancera le projet « Legacy Survey of Space and Time » pour étudier le ciel nocturne de l'hémisphère sud et découvrir de nouvelles galaxies et étoiles.  Elle a publié plus de 100 articles dans des revues à comité de lecture et elle a reçu une bourse du ministère de l'énergie pour le « Développement innovant dans les sciences appliquées liées à l'énergie ».
 
BONTEMPI Paula NASA UAP PAN- Paula BONTEMPI est océanographe biologique depuis plus de 25 ans.  Elle est le sixième doyen et la deuxième femme à diriger la Graduate School of Oceanography de l'université de Rhode Island (URI).  Elle est également professeur d'océanographie à l'URI.  Elle a passé dix-huit ans à la NASA et a été nommée directrice adjointe par intérim de la division des sciences de la Terre de la NASA pour la direction de la mission scientifique. Elle a également dirigé les recherches de la NASA sur la biologie océanique, la biogéochimie, le cycle du carbone et les écosystèmes, ainsi que de nombreuses missions de satellites d'observation de la Terre de la NASA dans le domaine des sciences marines.  Elle est membre de la Société d'océanographie.

BROTHERS Reggie UAP PAN- Reggie BROTHERS est le partenaire opérationnel de AE Industrial Partners à Boca Raton, en Floride.  Il était auparavant PDG et membre du conseil d'administration de BigBear.ai à Columbia, dans le Maryland.  Il a également été vice-président exécutif et directeur de la technologie de Peraton, ainsi que directeur du Chertoff Group.  Avant de travailler dans le secteur privé, il a été sous-secrétaire aux sciences et à la technologie au ministère américain de la sécurité intérieure et sous-secrétaire adjoint à la recherche au ministère de la défense.  M. BROTHERS est également Distinguished Fellow au Center for Security and Emerging Technology de Georgetown et il est membre du Visiting Committee for Sponsored Research du Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge, Massachusetts.

BUSS Jen UAP PAN- Jen BUSS est la PDG du Potomac Institute of Policy Studies à Arlington, en Virginie.  Avant de devenir PDG, Mme BUSS a beaucoup travaillé avec la NASA pour explorer les questions de politique et les processus de planification stratégique pour les soins médicaux des astronautes et les diagnostics et thérapies du cancer.  Elle est reconnue au niveau national comme une autorité dans son domaine pour l'analyse des tendances scientifiques et technologiques et les solutions politiques.

DRAKE Nadia NASA UAP PAN- Nadia DRAKE est journaliste scientifique indépendante et collaboratrice du National Geographic.  Elle écrit également régulièrement pour Scientific American, et se spécialise dans la couverture de l'astronomie, de l'astrophysique, des sciences planétaires et des jungles.  Elle a remporté des prix de journalisme pour son travail dans National Geographic, notamment le prix David N. SCHRAMM de la division d'astrophysique à haute énergie de l'American Astronomical Society et le prix Jonathan EBERHART de la division des sciences planétaires de l'AAS. DRAKE est titulaire d'un doctorat en génétique de l'université Cornell.

GOLD Mike UAP PAN- Mike GOLD est le vice-président exécutif de l'espace civil et des affaires extérieures chez REDWIRE à Jacksonville, en Floride.  Avant de rejoindre REDWIRE, Mike GOLD a occupé de nombreux postes de direction à la NASA, notamment ceux d'administrateur associé pour la politique spatiale et les partenariats, d'administrateur associé par intérim pour le bureau des relations internationales et inter-agences et de conseiller principal de l'administrateur pour les affaires internationales et juridiques.  Il a dirigé pour la NASA, conjointement avec le département d'État, la création et l'exécution des accords d'Artémis, qui ont établi les normes de comportement dans l'espace.  Il a également dirigé la négociation et l'adoption d'accords internationaux contraignants pour la Porte lunaire, la création de nouveaux protocoles planétaires et le premier achat par la NASA d'une ressource lunaire.  GOLD s'est vu décerner la médaille de leadership exceptionnel de la NASA pour son travail en 2020.  En outre, GOLD a été nommé par le secrétaire américain aux transports pour présider le comité consultatif sur le transport spatial commercial de 2012 jusqu'à son arrivée à la NASA en 2019. 

GRINSPOON David UAP PAN- David GRINSPOON est un scientifique senior au Planetary Science Institute à Tuscon, en Arizona, et conseille fréquemment la NASA sur l'exploration spatiale.  Il fait partie des équipes scientifiques de plusieurs missions spatiales interplanétaires, notamment la mission DAVINCI vers Vénus.  Il est l'ancien titulaire de la chaire inaugurale Baruch S. BLUMBERG NASA/Bibliothèque du Congrès en astrobiologie.  Ses recherches portent sur la planétologie comparative, notamment en ce qui concerne l'évolution du climat et les implications de l'habitabilité des planètes semblables à la Terre.  Il a reçu la médaille Carl SAGAN par l'American Astronomical Society et il est membre élu de l'American Association for the Advancement of Science.  Il est également professeur adjoint de science astrophysique et planétaire à l'université du Colorado à Boulder, Colorado, ainsi qu'à l'université de Georgetown à Washington.

KELLY Scott UAP PAN- Scott KELLY est un ancien astronaute de la NASA, pilote d'essai, pilote de chasse et capitaine retraité de la marine américaine.  Il a commandé les expéditions 26, 45 et 46 de la Station spatiale internationale (SSI-ISS).  Il a également été le pilote de la navette spatiale DISCOVERY pour la troisième mission d'entretien de HUBBLE.  Il a été sélectionné pour une mission d'un an dans la station spatiale où il a établi le record de l'époque pour le nombre total de jours passés dans l'espace. Avant de rejoindre la NASA, KELLY a été le premier à piloter le F-14 TOMCAT avec un nouveau système de contrôle de vol numérique. Il a piloté le TOMCAT dans l'escadron de chasseurs VF-143 à bord du USS Dwight D. EISENHOWER.  Il est un auteur à succès du New York Times à deux reprises et a été reconnu par le magazine Time en 2015 comme l'une des personnes les plus influentes au monde.

MOUNTAIN Matt UAP PAN- Matt MOUNTAIN est le président de l'Association des universités pour la recherche et l'astronomie, connue sous le nom d'AURA.  Au sein de l'AURA, Matt MOUNTAIN supervise un consortium de 44 universités nationales et de quatre filiales internationales qui aident la NASA et la National Science Foundation à construire et à exploiter des observatoires, notamment le télescope HUBBLE et le télescope spatial James WEBB de la NASA.  Il est également scientifique pour le télescope WEBB et membre de son groupe de travail scientifique.  Il est l'ancien directeur du Space Telescope Science Institute à Baltimore et de l'Observatoire international Gemini à Hilo, Hawaï.

RANDOLPH Warren NASA UAP PAN- Warren RANDOLPH est le directeur exécutif adjoint du département des enquêtes sur les accidents et de la prévention de la sécurité aérienne de la Federal Aviation Administration (FAA).  Il possède une vaste expérience de la sécurité aérienne au sein de la Federal Aviation Administration et est actuellement chargé de définir et de mettre en œuvre les principes du système de gestion de la sécurité et d'utiliser les données pour informer l'évaluation des dangers futurs et des risques émergents en matière de sécurité.  Avant d'entrer à la FAA, M. RANDOLPH a travaillé comme aérodynamicien pour la Garde côtière américaine et l'armée de l'air américaine dans le cadre de multiples simulations de vol.

 

SCOTT Walter NASA UAP PAN- Walter SCOTT est le vice-président exécutif et le directeur de la technologie de MAXAR à Westminster, Colorado, une entreprise de technologie spatiale spécialisée dans l'intelligence terrestre et l'infrastructure spatiale.  En 1992, il a fondé DIGITALGLOBE, qui a été intégrée à MAXAR en 2017.  Il a occupé des postes de direction au Lawrence Livermore National Laboratory à Livermore, en Californie, et a été le président de Scott Consulting.  En 2021, il a été intronisé à la conférence David W. THOMPSON sur le commerce spatial par l'American Institute of Aeronautics and Astronautics.

 

SEMETER Joshua NASA UAP PAN- Joshua SEMETER est professeur d'ingénierie électrique et informatique, ainsi que directeur du Centre de physique spatiale de l'université de Boston.  À l'université de Boston, il mène des recherches sur les interactions entre l'ionosphère terrestre et l'environnement spatial.  Les activités du laboratoire de M. SEMETER comprennent le développement de technologies de capteurs optiques et magnétiques, la conception d'expériences radar et le traitement des signaux, ainsi que l'application de techniques tomographiques et d'autres techniques d'inversion à l'analyse de mesures distribuées et multimodes de l'environnement spatial.

TONER Karlin NASA UAP PAN- Karlin TONER est la directrice exécutive par intérim de l'Office of Aviation Policy and Plans de la FAA.  Auparavant, elle a occupé le poste de directrice de la stratégie mondiale de la FAA, où elle a dirigé la stratégie internationale de la FAA et géré les menaces pesant sur l'aviation civile internationale.  Avant de rejoindre la FAA, Mme TONER a occupé plusieurs postes de direction à la NASA, notamment celui de directrice du programme des systèmes d'espace aérien au siège de la NASA.  Elle a reçu la médaille pour réalisations exceptionnelles de la NASA et est membre associé de l'American Institute of Aeronautics and Astronautics.

WRIGHT Shelley NASA UAP PAN- Shelley WRIGHT est professeur associé de physique au Center for Astrophysics and Space Studies de l'université de Californie à San Diego.  Elle est spécialisée dans les galaxies, les trous noirs supermassifs et la construction d'instruments optiques et infrarouges pour les télescopes utilisant l'optique adaptative tels que les spectrographes à champ intégral.  Elle est chercheuse et instrumentiste dans le cadre du programme SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence).  Elle est également la chercheuse principale du laboratoire optique infrarouge de l'UC San Diego.  Auparavant, elle était professeur adjoint à l'Institut Dunlap de l'Université de Toronto.

* * * * * * * * * * * *

Belle brochette de hautes personnalités du monde de la science, n'est-ce pas ?  Mais est-ce vraiment utile, voire nécessaire, au premier stade de la construction d'une méthodologie devant servir de base, par la suite, base sur laquelle doivent reposer, l'ensemble des futurs témoignages qui seront communiqués à ce groupe de la NASA ???  Nous en doutons fortement...  D'autant plus, qu'à cette étape si primaire, il aurait mieux fallu économiser ($) davantage, d'abord en investissant sur d'excellents « techniciens-enquêteurs déjà aguéris », expérimentés, qui connaissent parfaitement bien le domaine de l'ufologie, et qui sont en mesure de mettre de côté toute forme de préjugés, afin de réaliser un premier boulot devant servir de « filtre » où les toutes premières données amassées, SUR LE TERRAIN, bien là celles-ci seraient alors transmises, par la suite, à ce fameux comité d'experts, équipés que sont ses membres, pour porter un jugement qualitatif autant que quantitatif, sur la validité des notifications ufologiques qui leurs seraient donc relayées ?!

Pourquoi est-ce toujours aussi compliqué à comprendre comme tout simple processus de fonctionnement ?

Encore une fois, on dirait que nous revivons les années 1966 à 1969, lorsque Édouard U. CONDON, à très malhonnêtement utilisé les argents en provenance de la USAF (United State Air Force), pour non pas ÉTUDIER LE SUJET UFO, mais pour revitaliser tantôt quelques murs de la bibliothèque de l'Université de Boulder au Colorado (où lui-même enseignait  !!!), et carrément y faire construire une piscine de qualité olympique !  Et ce sont les contribuables américains qui ont payé cela de leurs poches, alors que le bon peuple lui, croyait encore (à tort), qu'enfin des universitaires allaient SÉRIEUSEMENT traiter les données ufologiques, dans l'unique objectif de prouver sa MATÉRIALITÉ !  Nous connaissons tous la suite ...

La NASA insiste tellement sur ce point :  Comité INDÉPENDANT chargé de l'étude des PAN (et d'abord, quel est cette crainte - cette peur - injustifiable, selon nous, d'utiliser tout simplement l'expression « OVNI », qu'à créé l'astrophysicien Joseph Allen HYNEK, en charge du département d'astrophysique de la Northwestern University à Evanston, dans l'Illinois ?  Où il est le problème gens de la NASA ?  Croyez-vous être en mesure de réinventer la roue ou quoi ?

Si les 16 membres de ce tout nouveau COMITÉ D'ÉTUDE DES PAN évoluant sous le sigle de la NASA souhaite impressionner d'abord le peuple américain, ensuite, les ufologues américains, puis le reste des humains sur Terre (y compris les ufologues internationaux et les simples amateurs du sujet des OVNI); il leur faudra être plus BLANC QUE BLANC, plus HONNÊTE QUE PUISSE L'ÊTRE LE PLUS HONNÊTE DES JUGES D'INSTRUCTION DANS UNE COUR PÉNALE, voir même, plus DROIT qu'un DIRECTEUR DE CONSCIENCE car ce nouveau groupe de « spécialistes », dans chacun leur domaine d'expertise, n'auront pas droit à UNE SEULE ERREUR !  Tous leurs faits et gestes, pensées, réflexions, paroles, assertions, peu importera, TOUT nous écrivons bien TOUT sera passé sous la loupe de la critique par le peuple, et cette fois, POUR LE PEUPLE.

AGISSEZ EN CONSÉQUENCE MESDAMES ET MESSIEURS LES... SPÉCIALISTES DE LA NASA !

F 117A FCB Ete 1995 Mirabel

À Cœur ouvert avec F.C.BOURBEAU

primeur video00

Nous tenons à souhaiter la bienvenue à nos nouveaux membres V.I.P.

Antoine SAVARD

Carl VINSON

Mélanie BOUCHARD

Faites comme eux et devenez membre V.I.P. pour profiter de tous les avantages exclusifs du Réseau OVNI-ALERTE

ROA space alien2022

UFO Pentagon declassified

logo alerte 250px

Image12

 

Animation devenez membre vip300p