Français English

...........................................................................................................................À PROPOS DE L'OBSERVATION d'UN OVNI À DRUMMONDVILLE :  Encore une fois, merci à Madame DUSSEAULT de nous avoir transmis les informations concernant son observation.  Cependant, nous désirons l'aviser elle, ainsi que tous les futurs témoins d'une possible manifestation insolite classée dans la catégorie des Objets Volants Non Identifiés (OVNI), qu'il demeure souhaitable de non pas nous « écrire un courriel », mais bien plutôt, de vous rendre dans la section « SIGNALER UN OVNI » afin de nous permettre d'obtenir le minimum d'informations susceptible ensuite d'ouvrir toutes grandes les portes de nos tentatives d'explications du ou des phénomènes rapporté(s) et / ou observé(s).  Pour le moment, nos informations obtenues de manière très OFFICIELLE, nous permettent d'affirmer, avec un degré très élevé de certitude, que ce qu'a observé cette dame, ainsi qu'une grande quantité de québécoises et québécois dans la soirée du samedi 24 septembre 2022, était bel et bien un élément porteur de la fusée Falcon 9, de la société américaine « Space Exploration Technologies Corporation (SpaceX) », et qui a placé en orbite environ 52 engins spatiaux Starlink depuis la base de lancement située à Cap Canaveral en Floride, et cela, peu après 19h30 le même jour........................................................................

Premier centre de recherche OVNI au Canada

premstationufo02

LE PROJET MAGNET

Au cours des années 1950, le monde était saisi par la paranoïa face à la menace d'une guerre nucléaire et à un nouveau phénomène qui balayait le monde…  les OVNI. Les signalements d'objets volants non identifiés augmentant chaque jour, le grand public et les agences gouvernementales du monde entier ont rapidement réagi.  Le Gouvernement du Canada n'était pas sans s'inquiéter de ces nouveaux « vaisseaux spatiaux extraterrestres » parcourant les cieux et a mis en place une unité spéciale d'enquête à Ottawa sous le nom de « PROJECT MAGNET », Projet AIMANT.

premstationufo02.jpg

LE GOUVERNEMENT CANADIEN TRAVAILLANT AVEC LA CIA

Le projet Magnet était un programme d'étude d'Objets Volants Non Identifiés (OVNI) établi par le ministère canadien des Transports (DOT) le 2 décembre 1950, sous la direction de Wilbert B. SMITH, ingénieur radio principal pour la section de diffusion et de mesures du DOT. SMITH, le Defense Research Board et le National Research Council (NRC) essayaient de déterminer que si les ovnis existaient vraiment, ils pourraient détenir la clé d'une nouvelle source d'énergie utilisant le champ magnétique terrestre comme source de propulsion pour leurs véhicules.  Le projet top secret à Ottawa travaillait également avec ses homologues américains de la CIA pour déterminer si cette nouvelle « source d'énergie » OVNI pouvait être étudiée et exploitée.

wbsmithPREMIER CENTRE AU MONDE

Lpremstationufo01es études géomagnétiques de Wilbert B. SMITH se sont développées et, en 1952, l'enquête a été déplacée à Shirley's Bay, une installation gouvernementale sur la rivière des Outaouais à environ 15 km à l'ouest d'Ottawa. Un équipement de détection d'OVNI a été installé et à la fin d'octobre 1952, l'installation était terminée. Il est devenu le premier centre de recherche sur les ovnis au monde. Le bâtiment de 12 pieds sur 12 pieds abritait des instruments tels qu'un compteur de rayons gamma, un magnétomètre, un récepteur radio (pour détecter la présence de bruit radio) et un gravimètre d'enregistrement dans un rayon de 50 milles de la station.

SMITH et son équipe de recherche sur les ovnis à Shirley's Bay ont mené un certain nombre d'expériences en essayant d'attirer des ovnis dans la région en utilisant leur équipement nouvellement installé.  Après des mois d'activité potentielle d'OVNI enregistrés dans la région, l'installation a rapidement connu son événement le plus inhabituel.  À 15H01 le 8 août 1954, l'instrumentation de l'installation de Shirley's Bay a enregistré une perturbation inhabituelle.  Selon les mots de SMITH, « le gravimètre s'est déchaîné », car une déviation beaucoup plus importante a unchercheursurplaceété enregistrée que ce qui pouvait être expliqué par une interférence conventionnelle telle qu'un avion qui passait. SMITH et ses collègues se sont précipités à l'extérieur de leur bâtiment de recherche à Shirley's Bay pour voir l'engin qui créait une lecture si énorme sur leur équipement.  Une fois à l'extérieur du bâtiment, ils ont été déçus de trouver un ciel très couvert avec une visibilité limitée.  Quel que soit le type d'engin qui se trouvait là-haut, il était bien caché sous le couvert des nuages.  La seule preuve que les chercheurs avaient de ce grand OVNI était la déviation enregistrée sur le papier de l'enregistreur graphique.

premstationufo03

 

FERMETURE DES LIEUX EN PANIQUE

Deux jours plus tard, SMITH et le centre de recherche de Shirley's Bay ont été brusquement fermés sur ordre du Ministère des Transports.  Beaucoup pensent que les découvertes et les événements étranges à Shirley's Bay ont incité le projet à devenir « souterrain », toutes les découvertes entrant dans le statut d'opération « TOP SECRET » ailleurs.  SMITH a été autorisé à rester s'il le voulait, mais tout financement gouvernemental pour mener ses recherches sur les OVNI a été interrompu.  Sans subventions gouvernementales. SMITH a poursuivi ses recherches, financées par « d'autres sources ». SMITH a continué à travailler à Shirley's Bay, développant ce qu'il prétendait être un dispositif anti-gravité révolutionnaire.  Dans une présentation de 1959, SMITH a déclaré :  « Nous avons mené des expériences qui montrent qu'il est possible de créer une gravité artificielle (et non une force centrifuge) et de modifier le champ gravitationnel de la Terre.  C'est ce que nous avons fait.  C'est un fait.  La prochaine étape consiste à apprendre les règles et à faire l'ingénierie nécessaire pour convertir le principe en matériel utilisable. »

CRISE CARDIAQUE ET DÉMOLITION

Alors que SMITH était sur le point de terminer son travail sur cet appareil anti-gravité, il fut atteint d'un cancer et mourut à l'âge de 52 ans le 27 décembre 1962.  Ses travaux sur les ovnis et les appareils anti-gravité s'arrêtèrent et le centre de recherche de Shirley's Bay fut fermé.  Le bâtiment du Projet Magnet dans lequel il travaillait existait apparemment encore jusqu'en 2011 dans le complexe du Ministère de la Défense nationale de Shirley's Bay maintenant connu sous le nom de « Recherche et développement pour la défense Canada » au large de l'avenue Carling.  Il était simplement marqué comme le bâtiment 67.  Son bâtiment de recherche sur l'avenue Carling a été démoli en 2011 et il ne reste plus qu'un terrain vide.

building67denosjours

Tout ce qui reste de la première installation de recherche sur les OVNI au monde est un terrain vague à Shirley's Bay.

building67avantsadestructionen2011

 Vue aérienne du bâtiment 67 au large de l'avenue Carling avant la démolition de 2011

ufolab2

Vue aérienne de l'actuel complexe Shirley's Bay Recherche et développement pour la défense Canada situé au large de l'avenue Carling

Sources: Ottawa Rewind, 17/12/2013; Presse Canadienne; Google Maps

logo alerte 250px

Image12

 

Animation devenez membre vip300p